la marque

Temps en suspens: le bilan pour une jeune marque d’upcycling

Super Marché transforme des vêtements de seconde main pour créer des collections pour femmes et pour hommes avec des modèles pensés pour avoir du style, être confortables, pratiques et de qualité.

La marque fait de l’upcycling à travers la valorisation et la transformation de vêtements déjà existants.

Super Marché fait des pièces uniques, le même modèle est décliné plusieurs fois, mais chaque vêtement d’origine est différent.

Les pièces sont assemblées dans un atelier de couture et d’insertion professionnelle à Saint-Denis.

Super Marché est née de l’envie d’utiliser des vêtements déjà existants pour proposer un vestiaire moderne fabriqué dans des conditions de travail bienveillantes.

……………………………………………………….

Super Marché transforms second hand clothes to create women and menswear collections with clothes designed to be stylish, comfortable, convenient and good quality.

The brand is upcycling, transforming and adding a value to second hand clothes.

Super Marché makes unique pieces, the same design is used several times but the original garment is different.

The clothes are stitched a in workshop that creates professional integration in Paris Saint-Denis.

Super Marché was born with the desire of using existing clothes to recreate a modern dressing linked with social and solidarity economy.


Crédits photo => Émilie Royer

Monia Sbouaï, fondatrice de Super Marché

Super Marché dans le détail

A travers le principe d’upcycling, la marque transforme des vêtements et textiles de seconde main pour créer de nouvelles collections avec des pièces pour femme, pour homme et des modèles unisexes.

Les collections sont composées de pièces uniques et de modèles développés en très petites séries.

Je développe la marque seule et j’interviens sur les pièces de l’achat des vêtements et matières de seconde main jusqu’à la coupe. L’assemblage est réalisé dans un atelier de couture et d’insertion professionnelle de l’Ile Saint-Denis.

Une pièce Super Marché de A à Z

Quand j’ai une idée de modèle que je souhaite réaliser, je vais chercher, sélectionner et acheter la matière nécessaire dans des lieux de vente s’inscrivant dans une démarche d’économie sociale et solidaire tels que les ressourceries, les boutiques d’association (Emmaüs, Croix-Rouge), Le Bon Coin, les friperies, vide-greniers…

Ce travail de recherche, de tri et de sélection est long et minutieux. Pour les créations Super Marché, j’ai besoin de vêtements et matières de seconde main en bon état (pas tachés, troués, boulochés…), de bonne qualité, et je favorise les matières naturelles.

Tous ces critères font de ce moment de recherche une sorte de chasse aux trésors – sans la carte m’indiquant le gisement – avec son lot de facteurs non maitrisables, tels que la chance ou le hasard. Les vêtements de seconde main sont partout et en quantité astronomique et exponentielle. Mais avec l’avènement de la fast-fashion et la médiocre durabilité de ses productions, de plus en plus de vêtements que l’on trouve sur le marché de la récup’ sont de mauvaise qualité, en mauvais état et peu utilisables pour une seconde vie (évidemment encore moins pour un cycle de transformation).

Une fois que j’ai trouvé les pièces nécessaires, elles sont lavées et je peux commencer à travailler sur la forme. Je vais développer un modèle et en faire une petite série (où chaque pièce aura la même forme mais sera différente, car il ne faut pas oublier que chaque vêtement d’origine est différent). A ce moment là, si par exemple je veux créer une jupe à partir d’une chemise classique pour homme, je vais découdre et découper les parties que je souhaite enlever et couper les nouvelles parties dont j’aurais besoin pour créer la pièce.

Ce travail est lui aussi très long. En effet en utilisant des pièces existantes je dois tout découdre pour pouvoir ensuite couper dans des parties qui étaient déjà montées. Par exemple : si je veux couper des nouvelles manches pour une veste dans les jambes d’un vieux jean, il faut que je coupe les jambes du jean et que je découse les coutures pour pouvoir recouper une nouvelle forme à plat dans cette matière.

Aussi en transformant des vêtements déjà existants, je dois utiliser les formes initiales de chaque pièce. Par exemple : en changeant les manches d’une série de vestes de travail, chaque veste aura une taille et une forme de manches différente et je ne pourrais pas utiliser un patron unique de manche pour toutes les vestes. Je devrais me baser sur la forme de la manche initiale de chaque veste. Il serait plus rapide de créer et couper des patrons dans de nouveaux tissus mais dans ce cas, ce ne serait plus de l’upcycling de vêtements récupérés.

Une fois que toutes les pièces sont coupées et prêtes à être assemblées, j’apporte tous les éléments à l’atelier avec lequel je collabore et tout le travail de couture sera réalisé là bas. Cet atelier est particulier : c’est un atelier d’insertion. Les salarié.e.s ont traversé une période durant laquelle elles et ils ont été éloigné.e.s de l’emploi et elles et ils y retrouvent une activité professionnelle. Certain.e.s salarié.e.s travaillaient déjà dans la couture ou savaient déjà coudre en arrivant et d’autres apprennent à l’atelier où il y a une dimension de formation – et pas uniquement à la couture, mais aussi à l’informatique et l’alphabétisation-.

Quelques personnes de l’atelier travaillent régulièrement sur les pièces Super Marché et sont familières du processus différent de celui du modèle de couture classique. La relation de confiance et d’échange nouée avec les salarié.e.s et les fondatrices de l’atelier permet ce partenariat artisanal alternatif.

Les pièces Super Marché suivent ensuite un parcours classique : calcul des prix de vente (en fonction du temps passé sur la pièce en incluant toutes les étapes de la recherche jusqu’à la coupe et du prix de fabrication de l’atelier), shooting photo, communication et enfin, les pièces sont commercialisées sur le site en ligne de la marque et dans la boutique-atelier Super Marche située sur le site des Grands Voisins à Paris.

« »

les points de vente

Boutique Super Marché

74 avenue Denfert-Rochereau 75014 Paris

Aux Grands Voisins
Passage de l'Oratoire

Entrer dans le bâtiment au bout à droite de la Cour Robin et aller tout au bout du couloir de boutiques-ateliers

samedi => 13h-19h
+ le 3ème dimanche du mois 11h-18h30
+ sur rendez-vous

contact

Général
contact.supermarche@gmail.com

« »